Goldmeadow

Whenever a land enters the battlefield, that land's controller puts three 0/1 white Goat creature tokens onto the battlefield. Whenever you roll [chaos], put a 0/1 white Goat creature token onto the battlefield.

Goldmeadow, Orprairie en français, est un lieu dans le plan de Lorwyn. C’est aussi une carte de plan, et c’est par celle-ci que j’inaugure la catégorie « Un jour, un plan ».

Lorwyn en quelques mots

Un pays de fantaisie, où l’été est éternel et la nuit ne tombe jamais. Les élémentaux sont sympas mais irascibles, les géants plutôt bonhommes, et les sangamis (sortes de hobbits écrasés) très occupés à ôter de leur derrière les piquants des hérissons balancés par les gobelins. De grandes forêts, composées d’arbres comme de sylvins, recouvrent le territoire.

Oh, et les elfes sont des connards spécistes oppressifs et obsédés par leur propre beauté au point de pourchasser l’un des leurs qui a été défiguré (Rhys l’Exilé, un des personnages principaux de l’extension Lorwyn). Et les fées sont des manipulatrices insectoïdes (et leur reine sera à l’origine de la transformation de Lorwyn en Sombrelande, où l’hiver est partout et où le jour ne point point)(ce jeu de mot vous est offert par le dimanche à 11h09 sans petit déj).

Orprairie

Orprairie est un clachan, une sorte de village sangami, entouré de pâturages, et renommé pour ses troupeaux. Le soleil y brille, l’herbe est verte et grasseyante, les chèvres y paissent joyeusement, en se faisant bouffer à la fin soit par les gobelins qui viennent les chiper (genre le Biquenappeur), soit par les chevaliers de Kinsbayel ou de Trèfleval qui les achètent.

La carte de plan

Effet

Chèvre typique de Coucheciel. Notez les grosses papattes avant bien musclées.
Chèvre typique de Coucheciel. Notez les grosses papattes avant bien musclées.

Tout le monde aime les chèvres. Ne niez pas.

Même si celles de Lorwyn sont… un peu bizarres. Enfin, celles de Coucheciel, l’une des deux extensions qui se passent sur Sombrelande, l’autre côté de Lorwyn.

Et ce plan nous en offre : trois pour chaque terrain que l’on pose, une si on obtient le chaos. Rien de bien compliqué :)

Illustration

Les trois bêtes sont d’ailleurs bien représentées sur l’image : une qui s’enfuit, une qui nous regarde, et une qui… est plus loin. L’illustrateur est le néo-zélandais Warren Mahy. Mahy a travaillé chez Weta en tant que designer et sculpteur pour le Seigneur des Anneaux, il a fait de nombreuses illustrations pour Magic, pour World of Warcraft, a participé aux films King Kong et Narnia (le premier)…

Et il a pour moi très bien retranscrit l’ambiance chaude mais pas écrasante, la profusion d’herbe moelleuse sur laquelle on aimerait s’étendre… On voit même le mouvement du vent dans les pâturages, on imagine un petit vent frais, une brise, qui tempère (littéralement) l’été infini. Notons que le point de vue du spectateur est dans l’ombre d’un arbre, ce qui augmente encore cette impression.

Stratégies et conseils

C’est un très bon plan pour débuter une partie ; et c’est celui-ci que nous choisissons toujours, l’Amoureux et moi, pour initier de nouveaux joueurs à la magie des plans. Une petite dizaine de jetons 0/1 au tour 3, c’est un joli démarrage : des bloqueurs, des trucs à sacrifier sur le [card]Boucher de la horde[/card], de la capitalisation pour quand on ira sur [card]Velis Vel[/card] (je vous en parlerai un peu plus un jour, de ce plan-là)… Pour ceux de notre magasin habituel qui connaissent déjà, c’est aussi un rituel que de s’exclamer avec joie « Des chèèèèèèèvres ! » quand on transplane vers Goldmeadow. Et de faire des jeux de mots débiles en bêlant. On se satisfait de peu.

Plus sérieusement, c’est un plan très utile pour les decks qui créent des jetons et les augmentent (Blason fait des ravages), ou bien, comme je le citais avec le Boucher, ceux qui créent des jetons pour les sacrifier. C’est également un bon compagnon pour les Hoplites akroens : les jetons Chèvre sont certes des 0/1, mais ils augmenteront les Hoplites de violente façon. Pensez à fetcher : vous déclencherez deux fois ses effets. Six bloqueurs tour 1, ce n’est pas négligeable.

Que vous y tombiez au hasard de vos transplanages en mode « un deck planaire pour tous », en Eternities Map, ou en ayant soigneusement préparé votre deck planaire, Goldmeadow, derrière ses atours débonnaires, peut se révéler un excellent atout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax