Bloc Tarkir : l’histoire

Sarkhan, le languedragon (Les khans de Tarkir)

Depuis quelques mois, de nombreuses nouvelles sont publiées sur le site officiel de Magic, des histoires complétant les textes d’ambiance des cartes, précisant des points de la storyline ou simplement ajoutant de la matière.

Mieux vaut tard que jamais, j’ai compilé les textes concernant le bloc Tarkir : Les khans de Tarkir, Destin reforgé, et Les dragons de Tarkir.

L’histoire tourne autour des agissements de Sarkhan Vol, un planeswalker obsédé par les dragons. Nous l’avons rencontré sur Alara il y a quelques années, où il était arrivé sur Jund, dans l’espoir de trouver des dragons afin de repeupler son monde. Puis nous l’avons retrouvé sur Zendikar, où il a poussé Chandra à libérer les Eldrazi (webcomics associés : En route vers l’œil, Éveils et Soudain, le Eldrazi). Ceci était bien involontaire car il était d’une certaine manière possédé par un planeswalker dragon bien connu : Nicol Bolas. Bolas, qui est derrière un peu toutes les histoires du Multivers, l’archétype du méchant qui planifie sur des siècles – un jour je raconterai tout ce que je sais sur Nicol Bolas, ya du lourd :P

Les khans de Tarkir

Ascendance marduenne  (Les khans de Tarkir)
Ascendance marduenne (Les khans de Tarkir)

Trame principale : La folie de Sarkhan. Vol revient sur son plan d’origine et se remémore les événements passés.

Additionnel : L’éveil de l’ours. l’enfance de Surrak Griffedragon, khan des Temur.

Trame principale : La révélation de Sorin. Sorin revient sur Tarkir, il recherche Ugin, le dragon-esprit, avec qui il a scellé les Eldrazi sur Zendikar.

Additionnel : Les machinations de Taigam. L’histoire du bras droit de Sidisi, la khan du clan Sultai.

Additionnel : La voie de la mante. Un combat entre un Jeskaï chevaucheur de mante et une bête que je ne vous révélerai pas ici ;)

Additionnel : Les jumeaux Chensal. Chez les Jeskaï, quand des jumeaux naissent, ils sont destinés à devenir des arbitres itinérants, pour trancher dans les conflits des villages. L’un représente l’innocence, l’autre la culpabilité.

Additionnel : Éclairée. L’enfance de Narset, khan des Jeskaï, qui étudie l’histoire de son plan pour apporter la paix à son peuple.

Trame principale : La Lithomancienne. Nous revenons quelques millénaires en arrière, pour voir l’apparition des Eldrazi, et comment ils ont été emprisonnés sur Zendikar par Sorin, Ugin, et l’arpenteuse kor Nahiri.

Additionnel : La Route du Sel. Une patrouille Abzan et une patrouille Mardu se rapprochent l’une de l’autre, la tension monte, et les stratégies se mettent en place.

Additionnel : Pitié. Sidisi, khan des Sultaï, prépare sa vengeance.

Trame principale : Victoire. Zurgo Brisecasque, khan des Mardu, entend dire que son vieil ennemi Sarkhan est revenu. Il mobilise son armée pour aller à sa rencontre.

Additionnel : Sang et obligation. L’enfance d’Anafenza, khan des Abzan.

Trame principale : En route vers le nexus. Sarkhan, désormais guidé par l’esprit d’Ugin, approche de sa destination et rencontre Narset.

Destin reforgé

Pivot du destin (Destin reforgé)
Pivot du destin (Destin reforgé)

Trame principale : Le renouveau de l’ancien Tarkir. Sarkhan a traversé le Nexus, et il semble être toujours sur Tarkir. Mais c’est… différent.

Trame principale : Inconnu. Sarkhan croise Yasova Griffedragon, cheffe du clan Temur.

Trame principale : La chaîne reforgée. Le moment où tout a changé pour Tarkir, le combat entre Ugin et Nicol Bolas.

Additionnel : La vérité des noms. Alesha est la khan des Mardu, elle honore son clan et son nom-de-guerre avec justesse. Note personnelle : c’est la première fois qu’on voit apparaître un personnage transgenre dans Magic, et c’est traité de manière très fine et très belle.

Trame principale : Le destin funeste du Croc doré. Tasigur, khan des Sultaï, commence à perdre de son pouvoir. Il fait un choix décisif pour son clan.

Trame principale : Ni fin ni commencement. Chez les Abzan aussi, on remarque que le monde est en train de changer.

Trame principale : La chute des khans. Les cinq khans se réunissent pour tenter de comprendre ce qu’il se passe, et survivre.

Les dragons de Tarkir

Silumgar, seigneur-dragon (Dragons de Tarkir)
Silumgar, seigneur-dragon (Dragons de Tarkir)

Trame principale : Le Tarkir des dragons. Sarkhan revient dans son Tarkir. Mais ce n’est pas exactement celui qu’il connaissait : il y a des dragons partout. Beaucoup. Trop. Et les gens ne le reconnaissent pas.

Additionnel : La disciple du Grand précepteur. L’histoire de Narset, la Narset de cet autre monde.

Trame principale : La restauration de Sorin. Sorin vient réveiller Ugin. Et doit lui annoncer que les Eldrazi sont libres…

Additionnel : La gardienne. Puisque dans ce monde, il n’y a plus de khans, Anafenza ne peut être celle des Abzans. Elle sert la seigneure-dragonne Dromoka, mais redécouvre le culte des ancêtres de son peuple.

Additionnel : Le cœur empoisonné. Sidisi a été exécutée pour avoir comploté contre son seigneur-dragon Silumgar. Mais chez les Silumgar, comme ça l’était chez les Sultaï, la mort est rarement la fin de la servitude.

Additionnel : L’appel. Surrak est le grand veneur du clan Atarka.

Trame principale : Inaltéré et insoumis. Discussion entre Sarkhan et Ugin, et conclusion de l’histoire.


Si vous voulez plus de détails, allez voir L’histoire de Tarkir sur le site de Wizards, dont je me suis largement inspirée, mais attention, les textes accompagnant les liens ont tendance à spoiler un peu trop, car beaucoup résument les textes au lieu de les présenter en quelques mots…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax